Catégories

Laboratoires

Newsletter

Contactez-nous

Un professionnel de santé vous répond du lundi aprés midi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Tél. :00 33 3 29 34 18 65

Contacter notre service client
IRON PERFORMANCE BIAMINOEE SERIES 120 GELULES_ Agrandir

IRON PERFORMANCE BIAMINOEE SERIES 120 GELULES_

Energie et Endurance.
Performance.
Oxygénation cellulaire.

Plus de détails

5354139

Disponibilité : En Stock

1 pièce disponible

Attention : dernières pièces disponibles !

34,20 €

Energie et Endurance.
Performance.
Oxygénation cellulaire.


Exclusivité Mondiale:
* Biaminoée
* Testé Cliniquement
* Oxygénation, Energie, Performance

A qui est destiné le produit ?
Destiné à tous les sportifs désirant augmenter leur masse musculaire, éviter le catabolisme ainsi que maximiser leur récupération après l’effort.
Il est idéal pour l’endurance puisqu’il augmente l’oxygénation, augmente la VO2 et la performance.
Il est complètement assimilé en moins de 15 minutes.

Indications:
IRON PERFORMANCE est la solution pour vous performer au quotidien en vous apportant énergie et oxygénation tissulaire.
IRON PERFORMANCE est formulé à base de Biaminoée, un actif exclusif constitué des formes d’acides aminés et de fer les plus assimilables et digestes: acides aminés dipeptidiques et fer héminique.

Conseils d'utilisation:
4 gélules par jour avec un verre d’eau.
1 boite = 30 jours de programme.

Composition:
Biaminoée: leucine ; asparagine - acide aspartique ; valine ; lysine ; alanine ; glutamine - acide glutamique ; histidine ; phenylalanine ; glycine ; serine ; arginine ; proline ; thréonine ; anti-agglomérant: stéarate de magnésium ; tyrosine ; tryptophane; méthionine ; cystéine ; isoleucine ; fer (héminique) ; carnitine ; ornithine. Gélule: gélatine, colorant: oxyde de fer rouge ; opacifiant: dioxyde de titane.

Apport pour 4 gélules:
Leucine 450.29 mg
Asparagine – Acide aspartique 392.33 mg
Valine 288.43 mg
Lysine 284.44 mg
Alanine 274.18 mg
Glutamine – Acide glutamique 271.30 mg
Histidine 246.67 mg
Phénylalanine 230.15 mg
Glycine 163.73 mg
Sérine 150.37 mg
Arginine 134.93 mg
Proline 114.08 mg
Thréonine 104.80 mg
Tyrosine 71.75 mg
Tryptophane 50.11 mg
Méthionine 28.66 mg
Cystéine 24.23 mg
Isoleucine 14.94 mg
Fer (héminique) 8.03 mg*
Carnitine 17.28 µg
Ornithine 1.44 µg
*57.34% de l’AR = Apport de Référence


Propriétés traditionnellement reconnues:

BIAMINOÉE
* LEUCINE
La leucine est un acide aminé branché essentiel (B.C.A.A.).
La leucine garantit l’équilibre de la synthèse et de la dégradation des protéines.
Ainsi, elle préserve la masse musculaire. En effet, elle améliore l’assimilation des protéines et réduit le processus de catabolisme.

* ALANINE
L’alanine est un acide aminé non essentiel qui va agir en synergie avec la carnosine, pour améliorer la fourniture d’énergie (ATP) aux muscles. L’alanine
exerce des effets efficaces sur l’endurance et la puissance musculaire.

* PHÉNYLALANINE
La phénylalanine participe à la fabrication des catécholamines, et permet le passage de l’influx nerveux entre les neurones, et entre les neurones et d’autres cellules.

* LYSINE
La lysine est un acide aminé essentiel. Elle contribue, entre autres, à la croissance des os, à la formation du collagène et des anticorps, ainsi qu’au métabolisme des glucides.

* VALINE
La valine est un acide aminé essentiel branché.
Elle possède des effets stimulants sur le métabolisme musculaire. Elle aide à la récupération des muscles et la croissance des tissus. Comme tous les acides aminés branchés, elle peut servir de source d’énergie musculaire et préserver les réserves de glucose par ce biais.
La valine est utilisée pour la croissance, la récupération et la réparation des muscles.
Cet acide aminé est un anti-catabolisant et anabolisant.

* GLUTAMINE – ACIDE GLUTAMIQUE
Elle est principalement utilisée pour stopper le catabolisme, relancer l’anabolisme et stimuler la production d’hormones de croissance (nécessaire pour
stimuler la croissance des tissus). Elle joue un double rôle au niveau des intestins: elle participe à la structure de l’intestin, aide à la digestion des
protéines de l’alimentation. Elle joue également un rôle dans le bon fonctionnement du système immunitaire et réduirait le syndrome du surentrainement (forme d’épuisement et d’affaiblissement des défenses immunitaires de l’organisme, qui touche un athlète après une activité particulièrement exigeante sur le plan de l’endurance physique). Après l’exercice intense, les réserves musculaires en glutamine diminuent et si le temps de récupération est insuffisant pour les reconstituer, une carence risque de survenir, ce qui rendra le sportif vulnérable aux infections.

* ASPARGININE – ACIDE ASPARTIQUE
L’acide aspartique participe à la formation des anticorps et des cellules de l’immunité. Il intervient également dans la glycogénèse, processus permettant d’apporter l’énergie aux cellules de l’organisme.

* SÉRINE
Essentielle au métabolisme des graisses, la sérine est un acide aminé qui participe à la croissance des muscles, notamment parce qu’il contribue à la production de créatine. En effet, cela améliore la production de carburant énergétique nécessaire aux muscles pour croitre. Par ailleurs, la sérine est essentielle au bon équilibre du système immunitaire car elle participe à la production des immunoglobines et des anticorps. Elle entre aussi dans la composition de la membrane des cellules et des cellules du cerveau. Elle est ainsi particulièrement importante pour le fonctionnement correct du système nerveux central et du cerveau.

* HISTIDINE
L’histidine est un acide aminé que l’organisme ne peut pas produire seul. Elle doit donc provenir des aliments.
L’histidine est nécessaire pour différentes raisons, notamment la production d’histamine, l’entretien de la santé du cœur et de la circulation, et l’amélioration de la réponse du système immunitaire aux infections. L’organisme a besoin de l’histidine pour produire un certain nombre d’autres enzymes y compris la gastrine.
La gastrine contribue à l’efficacité du processus digestif et libère davantage de nutriments à partir des aliments, notamment les vitamines et les minéraux. L’un des plus importants rôles joués par la l’histidine dans l’organisme est celui d’assurer l’équilibre des minéraux dans le sang et, en particulier, de conserver des niveaux corrects de zinc et de fer dans le sang. L’histidine se lie avec le zinc, le transporte vers les cellules qui en ont le plus besoin et permet d’améliorer la fonction cellulaire. Comme son nom l’indique, la l’histidine est étroitement apparentée à l’histamine, le médiateur chimique que l’organisme produit en réaction à une infection.

* THRÉONINE
La thréonine est un acide aminé essentiel. Il n’est donc pas produit par le corps. Les besoins sont donc exclusivement comblés par l’alimentation.
La thréonine participe à la dispersion des graisses au niveau du foie et assure un bon fonctionnement intestinal, en facilitant les échanges nutritifs intestin/sang. Elle a une action sur la peau, les cheveux et les tissus. La thréonine participe à la formation du collagène, de l’élastine et de l’émail des dents. Elle contribue à maintenir l’équilibre protéique au sein de l’organisme. Cet acide aminé essentiel participe à la formation d’anticorps.
C’est un précurseur de la glycine et de la sérine.

* PROLINE
La proline possède un rôle important dans le maintien des tissus conjonctifs. En effet elle participe à la synthèse du collagène et est donc indispensable à la formation et à la réparation de la peau (cicatrisation), des tendons et des articulations. Elle participe également au bon fonctionnement du rythme cardiaque.

* TRYPTOPHANE
Le tryptophane est un acide aminé essentiel, il n’est pas produit par le corps mais fourni par l’alimentation.
Précurseur de la sérotonine, le tryptophane est calmant, antidépresseur et favorise le sommeil. Il contribue à la santé du système nerveux, stabilise l’humeur et réduit l’appétit. Il agit sur le contrôle des pulsions, les addictions, l’agressivité, le suicide. Le tryptophane stimule la libération de l’hormone de croissance.
Cet acide aminé essentiel participe à la formation des lymphocites, actifs du système de défense de l’organisme. Il réduit les besoins en glucides et élève le taux de glucose dans le sang.

* GLYCINE
La glycine est le plus simple des acides aminés. Elle rentre dans la composition de la créatine.
La glycine retarderait la dégénération des muscles, elle améliorerait le stockage du glycogène et de ce fait, libèrerait le glucose pour couvrir les besoins énergétiques. Elle développerait également une excellente fonction cicatrisante.

* TYROSINE
Elle constitue un régulateur de l’humeur. C’est le précurseur de certains neurotransmetteurs, dont l’adrénaline, qui font circuler l’information dans le cerveau.
Cet acide aminé non essentiel aide à réduire l’appétit et favorise de plus la perte de poids. C’est le précurseur des hormones thyroïdiennes et des enképhalines (protection du cerveau), tout en améliorant les fonctions mentales. Elle normalise la pression artérielle. La tyrosine offre une aide certaine en cas de stress. Elle stimule la sécrétion d’hormone de croissance par l’hypophyse.

* ARGININE
L’arginine est un acide aminé « semi-essentiel » du fait que l’organisme le synthétise normalement en fonction de ses besoins.
L’arginine joue un rôle dans la sécrétion de certaines hormones, notamment l’hormone de croissance.
A partir de l’arginine, le corps fabrique de la créatine ainsi que de l’oxyde nitrique. Ce dernier est une substance gazeuse qui permettrait le relâchement des veines afin de produire une congestion musculaire. Cette vasodilatation va donc permettre une accélération de la nutrition cellulaire en augmentant la quantité de sang dans les veines et dans les organes. L’oxyde nitrique favoriserait également la synthèse de protéines musculaires provoquant un développement musculaire et permettrait alors de gagner en volume, en force et en masse musculaire.

* MÉTHIONINE
La méthionine est un acide aminé essentiel soufré. Elle est un des principaux donneurs de groupe méthyle, dont l’organisme fait une grande consommation.
Les groupes méthyles contribuent à faciliter la combustion des acides gras par synthèse de carnitine, la contraction musculaire par synthèse de créatine, prévenir l’accumulation de graisse par synthèse de choline,…

* CYSTÉINE
La cystéine aide à réparer l’ADN.
Elle est nécessaire à la formation de la peau et des ongles, permet la cicatrisation rapide des plaies et brûlures. C’est un puissant désintoxicant (chélation des métaux toxiques). Elle agit sur les antioxydants et le système immunitaire. Elle aide à prévenir l’athérosclérose et l’arthrite, grâce à son apport en soufre. Elle améliore l’assimilation du zinc.
Cet acide aminé est important dans la production d’hormones. C’est le précurseur de la cystine et de la taurine. La cystéine participe à la synthèse des acides gras, par la combustion des graisses.

* ISOLEUCINE
L’isoleucine est également un B.C.A.A. essentiel.
Elle participe à la production d’énergie pour le muscle. De plus, elle stabilise et régule le taux de glucose dans le sang et est aussi nécessaire à la formation de l’hémoglobine. Elle aide à la synthèse et au maintien des protéines dans le corps. Ainsi, elle permet d’aider à la récupération musculaire après un effort physique.

* ORNITHINE
L’ornithine est un acide aminé, généralement associé à l’arginine et qui stimule la sécrétion d’hormone de croissance (GH). Certains experts pensent que l’ornithine serait deux fois plus efficace que l’arginine pour stimuler la sécrétion de GH. La sécrétion naturelle d’hormone de croissance décline souvent avec l’âge et peut provoquer une diminution de la masse maigre au profit du tissu adipeux. Chez les sportifs, la GH joue le rôle de brûle-graisse, favorise l’hypertrophie et la régénération musculaire. En augmentant son taux de manière naturelle et bon marché, on peut transformer son corps. L’ornithine stimule également les défenses immunitaires et favorise la capacité de l’organisme à éliminer les toxines et à récupérer.

* CARNITINE
Dans l’organisme, la carnitine est principalement synthétisée par le foie et les reins, à partir de deux acides aminés présents dans les aliments.
La carnitine joue un rôle primordial dans le transport des acides gras à longue chaîne, ce qui permet la production d’énergie. Elle est donc essentielle au bon fonctionnement des muscles, y compris celui du cœur.
Dans le cadre d’un régime hypocalorique, la L-carnitine favorise la combustion des graisses et la production d’énergie par les muscles.


FER
Le fer est utilisé pour permettre la formation de l’hémoglobine.
Celle-ci intervient dans la fixation et le transport de l’oxygène et participe ainsi aux échanges gazeux O2/CO2, la respiration cellulaire lors de l’effort. Le fer intègre également la myoglobine qui correspond à la réserve musculaire en oxygène. Dans ce produit, le fer est présent sous forme héménique, ce qui favorise une meilleure assimilation.


Précautions d'emploi:
Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.
Tenir hors de portée des jeunes enfants.
A utiliser dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain.
Conserver au sec, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Ce produit n’est pas un médicament mais un complément alimentaire, à base d’acides aminés et de fer.

Eric Favre - 1 boite de 120 gélules.

Donner votre avis

IRON PERFORMANCE BIAMINOEE SERIES 120 GELULES_

IRON PERFORMANCE BIAMINOEE SERIES 120 GELULES_

Energie et Endurance.
Performance.
Oxygénation cellulaire.

Donner votre avis